Courtier Expert 100% agréé par Generali, Swisslife, Apicil...

Préparer votre retraite en diminuant vos impôts dés cette année

Diminuer vos impôts dés maintenant grâce à la loi Pacte

Possibilité d'investir sur des placements dans l'Immobilier à 4,68% de rendement

SwissLife Dynapierre propose aux investisseurs une exposition immobilière. Son actif est composé de 60 % minimum de biens immobiliers et le solde en valeurs mobilières, dont 10% en liquidités.

Diminuer vos impôts jusqu'à 45% immédiatement-2020

Un plan d'épargne retraite permet de constituer une épargne dédiée à la préparation de la retraite, tout en réalisant des économies d'impôts : vos versements volontaires sont déductibles de l'assiette de l'impôt sur le revenu.

Nouveauté : vous pouvez récupérer votre épargne sous forme de capital

Avec le nouveau Plan Epargne Retraite, vous pouvez récupérer votre épargne, à l'âge de la retraite, sous forme de capital ou rente;

Plus votre tranche d’imposition est élevée, plus le montant de vos impôts va baisser et plus votre effort d’épargne sera faible.
  • Taux d'imposition à 11%
  • Taux d'imposition à 30%
  • Taux d'imposition à 41%
  • Taux d'imposition à 45%

10 000 € versé sur le PER ==> 1 100€ d'économies d'impôts

10 000 € versé sur le PER ==> 3 000€ d'économies d'impôts
10 000 € versé sur le PER ==> 4 100€ d'économies d'impôts
10 000 € versé sur le PER ==> 4 500€ d'économies d'impôts

La loi PACTE rend l'épargne retraite attractive

Vie & assurance

Avantage fiscal avec la Loi Pacte

Gratuit et sans engagement

Quel est l'avantage fiscal d'ouvrir un PER pour financer sa retraite ?

Le PER permet de déduire les versements annuels de l'assiette de l'impôt sur le revenu imposable dans la limite des plafonds fixés par la loi.

Abattement

Quelle est La fiscalité appliquée sur les versements du PER individuel ?

Pour chaque versement volontaire, l'épargnant pourra choisir l'option fiscale suivante :

Intéressant lorsque vous payer de l’impôt sur le revenu afin de réduire l’assiette fiscale et ainsi financer son PER par réduction d’impôts
Intéressant si vous êtes non imposable ou si vous avez dépassé le plafond annuel de déduction.

Placement rentable grâce à l'immobilier papier +4%

Avec un risque modéré

Gratuit et sans engagement

gestion et compartiment

Plan épargne retraite

Le fonctionnement est très simple et permet de verser de l’argent durant la vie active que vous récupérez sous forme d’un capital ou d’une rente, tout en ayant fait fructifier cette épargne pendant toute la durée du contrat
placement performant supérieur à 4%
100%
Gratuit et sans engagement

Assureur partenaire

Assurance retraite

Le Plan épargne retraite est très LUCRATIF grâce aux scpi immobilier

La SCPI Pierre Capitale investit ses capitaux en immobilier d’entreprise en France et en Europe. Chaque immeuble est rigoureusement sélectionné pour la qualité de son emplacement et sa capacité à générer des revenus potentiels.
Gratuit et sans engagement
plan epargne retraite

Assurance retraite

Le PLAN EPARGNE RETRAITE est très souple

Gratuit et sans engagement

Retraite épargne versements

Accès à des SCPI/OPCI en versements programmés MENSUELS OU TRIMESTRIELLES.

plan epargne retraite

Assurance retraite

Le Plan épargne retraite est très souple

Le PER est extremement souple car une fois le plan ouvert par un premier règlement, vous êtes libre de l’alimenter comme bon vous semble à travers des versements libres ou des versements programmés dès 50 € par mois ( selon les contrats) afin de vous « forcer à épargner » à votre rythme.
Placement accessible dès 50€/mois
95%
Gratuit et sans engagement

Le plan d'épargne retraite (P.E.R) est une solution rentable, souple et efficace

économie d'impôt et placement rentable avec un risque modéré

Transforme tes impôts en retraite avec la Loi pacte

Gratuit et sans engagement

La réforme de la retraite n'est pas du tout rassurante. Ouvrir un PER me permet d'être rassuré pour mon avenir et le maintien de mes futurs revenus. Tout en faisant des économies d'impôts dés cette année.

teacher2.jpg
Noah Chan
CEO l'abeille numérique
Si vous êtes plutôt PER Generali, c’est ici

Si vous êtes plutôt PER Swisslife, c’est ici

Si vous êtes plutôt PER Groupama (Gan et Galya), c’est ici

Versement

Une liberté dans l’alimentation de votre contrat

Vous pouvez effectuer sur votre nouveau contrat des versements volontaires déductibles de vos revenus ou non. Celui-ci pourra également accueillir des transferts de vos anciens contrats de retraite (PERP et assimilés, Madelin, PERE, article 83, PERCO) ou vos plans d’épargne retraite (PER)

Un avantage fiscal incontournable

Chaque année, suivant le type de versement volontaire que vous choisirez et votre statut, vous bénéficierez de la déductibilité de vos revenus dans les mêmes conditions qui existent aujourd’hui sur les plans d’épargne retraite populaire (si vous êtes salarié ou travailleur non salarié) ou sur les contrats retraite Madelin (si vous êtes travailleur non salarié).

Gratuit et sans engagement

Par défaut, l’épargne versée dans un PER, qu’il soit individuel ou d’entreprise, sera gérée en pilotage automatique.

 Votre capital sera réparti entre plusieurs supports financiers selon deux critères : votre profil d’épargnant et le nombre d’années qui vous séparent de la retraite. Exemple : vous êtes de nature prudente et à dix ans ou plus de la retraite, le gestionnaire devra au moins intégrer 30 % d’actifs « à faible risque » (dixit la loi) dans l’allocation. De plus, une sécurisation progressive du capital est automatiquement effectuée à l’approche de la retraite.

Tout ceci semble adapté à une gestion longue. Impossible toutefois de garantir une performance, même si le principe de sécurisation devrait vous éviter de prendre le bouillon aux abords de la retraite.

À titre d'exemple, si vous êtes de nature prudente ou proche de la retraite (à moins de 10 ans), le gestionnaire devra intégrer au moins 30% d'actifs à faible risque dans votre PER. L'objectif est de sécuriser au maximum votre épargne a mesure que vous vous rapprochez de l'âge de votre retraite, et inversement.

Vous pourrez sortir de ce cadre par une demande expresse, passant alors en gestion dite libre. A vous, dès lors, de sélectionner vos supports d’investissement au sein du panel proposé par le gestionnaire (fonds en euros, fonds actions, pierre papier…), très variable selon les offres, et de procéder à des ajustements par des arbitrages (attention au coût). Certains contrats permettent aussi de souscrire une gestion sous mandat confiée à une société extérieure. Comme dans une assurance vie, en somme.

Un PER individuel de type PER assurance n’a en principe pas vocation à être investi à 100% sur un support ou fonds en euros à capital garanti, compte tenu de l’horizon de détention qu’il implique. Cependant, il demeure une composante sécuritaire importante du contrat, à l’occasion d’arbitrages en provenance de supports plus dynamiques ou à l’approche de l’âge de la retraite lorsqu’il fait l’objet d’une sécurisation en vue de son arrivée à échéance.

S’il s’agit d’un PER assurance, le cadre juridico-fiscal de l’assurance vie s’applique

Si le décès survient avant vos 70 ans, le capital sera transmis au(x) bénéficiaire(s) indiqué(s) dans le contrat avec un abattement de 152 500 euros par bénéficiaire puis une taxation à 20 %. Attention, cette somme inclut vos assurances vie détenues par ailleurs. Après vos 70 ans (la sortie du PER pouvant être retardée), un abattement de 30 500 euros est appliqué sur le capital (les versements). Mais le solde, intérêts compris, est taxé aux droits de succession selon le lien de parenté entre l’assuré et le(s) bénéficiaire(s) désigné(s) dans le contrat. Si le décès a lieu postérieurement au dénouement du PER, l’assureur ne vous doit rien, sauf dans le cas d’une rente viagère avec option de réversion ou annuités garanties, son versement étant alors prolongé sous conditions.

Attention, lorsque le titulaire du plan est âgé de 70 ans ou plus à la date du décès, l’abattement fiscal est limité à 30.500 euros, sachant que cet abattement est commun à tous les bénéficiaires désignés et à l’ensemble des contrats souscrits par le titulaire (assurance vie notamment).

Au-delà, les sommes reçues par chaque bénéficiaire sont soumises au droit de succession en fonction des liens de parenté entre le titulaire du plan et le bénéficiaire désigné.

La rente de reversion

Dans le cadre d’un PER assurance, la rente de réversion perçue par le ou les bénéficiaires est exonérée de droits de succession si la réversion s’effectue au profit du conjoint, du partenaire de Pacs ou des enfants. Le PER individuel : ce nouveau contrat disponible depuis le 1er octobre 2019, qui succède aux contrats PERP et assimilés ou « Madelin », permet de se constituer une épargne qui peut être libérée au plus tôt à la date de liquidation de sa pension dans un régime obligatoire d'assurance vieillesse, soit en capital (libéré en une fois ou de manière fractionnée) soit par le versement d’une rente viagère, au libre choix des épargnants.

L’une des nouveautés introduites dans le cadre de la création du PER est la possibilité de bénéficier de versements volontaires déductibles du revenu imposable, quel que soit le type de PER : PER individuel, PER d’entreprise collectif et PER d’entreprise obligatoire. En d’autres termes, l’effort d’épargne du titulaire du PER est partiellement financé par une économie d’impôt l’année suivante.

Jusqu’au premier janvier 2023, il est possible de racheter tout ou partie d’un contrat d’assurance vie de plus de 8 ans pour reverser ces sommes sur son PER Individuel, en bénéficiant d’un abattement fiscal supplémentaire. Les plus-values générées par le contrat d’assurance vie profitent alors d’un abattement fiscal de 9 200 € pour une personne seule et de 18 400 € pour un couple marié ou pacsé. Cela signifie que si les gains correspondant à la somme rachetée sont inférieurs à ces montants, ils ne sont pas imposables. Seuls les prélèvements sociaux de 17,2% sont dus.

Si vous décidez d’acheter votre résidence principale. Vous pouvez alors débloquer l’épargne retraite de votre PER Individuel pour les sommes issues de vos versements volontaires et de votre épargne salariale (participation, intéressement, abondement, jours CET…). Il est en revanche impossible de débloquer l’épargne issue du compartiment « Versements obligatoires » pour ce motif.

Gratuit et sans engagement

L'épargne accumulée sur le PER individuel est transférable sur tous les autres PER. Le transfert est gratuit si le produit a été détenu pendant au moins 5 ans. S'il est détenu moins de 5 ans, les frais de transfert peuvent être facturés, dans la limite de 1% de l'épargne accumulée.

le transfert des droits individuels d’un PER d’entreprise collectif vers un autre PER avant le départ de l’entreprise n’est possible que dans la limite d’un transfert tous les 3 ans (article L224-18 du CMF)

Souscription

Le PER individuel peut être souscrit librement auprès d'une société de gestion d'actifs ou d'un organisme assureur (désignés tous 2 par la loi sous l'appellation de "gestionnaire"). Dans le 1er cas (souscription auprès d'un gestionnaire d'actifs), le PER donne lieu à l'ouverture d'un compte-titres par l'intermédiaire d'un prestataire agréé pour exercer l'activité de conseil en investissement. Dans le 2nd (ouverture auprès d'un organisme assureur), il donne lieu à l'adhésion à un contrat d'assurance de groupe dont l'exécution est liée à la cessation d'activité professionnelle souscrit par une association souscriptrice de contrats d'assurance de groupe sur la vie ou de capitalisation.

Cette association assure la représentation des intérêts des titulaires dans la mise en place et la surveillance de la gestion d’un ou plusieurs plans d’épargne retraite individuels. L’association agit dans l’intérêt des titulaires. Elle ne peut pas participer directement à la présentation de ce ou ces mêmes plans.

Par transfert

Afin de garantir une portabilité totale entre les différents PER (et conserver ainsi l'origine des sommes et donc les incidences au regard des modalités de liquidation et du régime fiscal et social), ces derniers sont dotés de compartiments pouvant accueillir tous types de versements par transfert en provenance d'un autre PER. Ainsi, le PER individuel doit pouvoir recevoir les sommes issues de l'épargne salariale et les versements obligatoires (et, bien évidemment, des versements volontaires) par transfert.

Les contrats préexistants à la loi PACTE, c’est-à-dire les PERP, Madelin, PREFON, CRH, COREM, PERCO et le contrat « article 83 » (lorsque le salarié n’est plus tenu d’y adhérer) peuvent être transférés vers un PER. A compter du 1er octobre 2020, date de fin de leur commercialisation, ils seront en tout état de cause transférables uniquement vers un PER.
Enfin, la loi autorise, à titre temporaire, les rachats des avoirs d’assurance vie (en franchise d’impôt sous certaines conditions et limites) en vue d’alimenter un PER.

Garanties complémentaires

Le PER donnant lieu à un contrat d'assurance de groupe peut comporter les garanties complémentaires suivantes : en cas de décès de l'assuré avant ou après l'échéance une garantie prévoyant le versement d'un capital ou d'une rente viagère, au profit d'un ou plusieurs bénéficiaires expressément désignés par l'assuré ou, à défaut, à son conjoint ou à son partenaire lié par un PACS, ainsi qu'une garantie prévoyant le versement d'une rente temporaire d'éducation versée à des enfants mineurs

en cas d’invalidité de l’assuré survenue après son adhésion, une garantie prévoyant le versement d’une rente d’invalidité à son bénéfice exclusif ; en cas de perte d’autonomie de l’assuré survenue après son adhésion, une garantie prévoyant le versement d’un capital ou d’une rente viagère à son bénéfice exclusif, dans des conditions fixées par un arrêté (à paraître) ;
une garantie portant sur la valeur de rachat de tout ou partie du contrat à l’échéance (date de liquidation la pension dans un régime obligatoire d’assurance vieillesse ou de l’obtention de l’âge légal de départ en retraite) ou en cas de décès de l’assuré, et, seulement pour les travailleurs non salariés non agricoles (ou ceux l’ayant été et percevant à ce titre une pension de retraite) ainsi que les chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole, leurs conjoints et leurs aides familiaux, sous réserve qu’ils relèvent du régime d’assurance vieillesse de base propres aux professions agricoles : une garantie prévoyant le versement de prestations de prévoyance complémentaire à l’exclusion des 3 premières garanties susmentionnées. Il peut notamment s’agir de la prise en charge des cotisations jusqu’à l’âge de la retraite en cas d’incapacité ou d’invalidité de l’assuré,

une garantie prévoyant le versement d'indemnités en cas de perte d'emploi subie de l'assuré, payables sous la forme d'une rente ou d'un capital versé en une fois ou de manière fractionnée. Les prestations servies au titre des garanties complémentaires en cas de décès, d'invalidité et celle portant sur la valeur de rachat à l'échéance, ne peuvent avoir pour effet d'ouvrir à l'assuré des droits qui excéderaient ceux auxquels il aurait pu prétendre sans la réalisation du risque couvert par chacune de ces garanties. De même, en cas de perte d'autonomie, l'assuré ne peut percevoir des prestations ayant pour effet de lui ouvrir des droits 2 fois supérieurs à ceux auxquels il aurait pu prétendre sans la réalisation du risque couvert par cette garantie. L'exercice des facultés de rachats anticipés ou à l'échéance n'a pas pour effet de réduire les garanties complémentaires souscrites en cas d'invalidité, de perte d'autonomie et portant sur la valeur de rachat à l'échéance.