Plan Epargne Retraite (PER) : Les questions fréquentes.

Plan épargne retraite per

J’ai déjà un contrat d’assurance vie, pourquoi aurai-je besoin d’un Plan Epargne Retraite ?

o Il est très utile de disposer d’un contrat d’assurance vie, et il faut surtout bien conserver celui dont vous disposez, cependant, le Plan Epargne Retraite n’est pas un concurrent à l’assurance vie, les deux produits sont complémentaires : l’assurance vie vous permet de bénéficier d’un pécule disponible à tout moment, avec une fiscalité qui décroit avec le temps. Le Plan Epargne Retraite vous permet de défiscaliser les sommes que vous mettez de coté dessus, ce qui n’est pas le cas de l’assurance vie.

Avec le Plan Epargne Retraite, vous vous imposer un effort d’épargne spécialement destiné à préparer votre retraite, ce dont vous vous féliciterez lorsque le moment sera venu, car votre PER compensera une partie de la baisse de revenu qu’occasionne un départ en retraite.

>>> Obtenir un RDV pour une simulation retraite en 5 min

– J’ai un PERP à ma banque, je n’ai pas besoin d’un nouveau produit…

o C’est une bonne idée d’avoir souscrit un PERP, mais souvenez-vous qu’une partie du capital acquis ne pourra sortir qu’en rente viagère lorsque vous prendrez votre retraite : transférez votre PERP sur un nouveau PER vous permettrait, une fois en retraite, d’avoir le choix entre une sortie en rente, une sortie intégrale en capital ou un mix de ces deux solutions. Nous pensons que plus le choix est large, mieux c’est pour l’épargnant, c’est la raison pour laquelle un PERP c’est bien, mais un Plan Epargne Retraite c’est encore mieux.

>>>Obtenir un devis sur le Plan Epargne Retraite (PER) de Generali

– Je préfère pouvoir disposer de mon argent si j’en ai besoin rapidement, on ne sait jamais …

o Il est effectivement très sage d’avoir un peu d’argent de coté pour subvenir à des besoins de court terme. Pour autant, notre devoir est aussi de vous sensibiliser sur la nécessité de voir à moyen et long terme, pour préparer l’avenir. Il ne faut donc surtout pas utiliser l’argent que vous avez épargné pour le court terme sur un Plan Epargne Retraite, mais par contre, il nous parait pertinent de regarder plus loin et d’effectuer un petit effort d’épargne pour améliorer votre quotidien une fois en retraite, puisque si vous ne faites rien, votre baisse de revenu, une fois votre activité professionnelle cessée, sera d’au moins 40% : cela vaut la peine de s’intéresser au sujet, ne pensez-vous pas ?

>>>Infos sur le Plan Epargne Retraite (PER)

– Mon banquier m’a proposé un PER, pourquoi le prendrai je chez vous ?

o Votre banquier a eu le bon réflexe en vous proposant un Plan Epargne Retraite, mais vous a-t-il bien expliqué le concept dans le détail, la nature de frais, les avantages du contrat, sa fiscalité à la sortie. Nous vous proposons de vous expliquer cela dans le détail et de manière claire et concrète… Par ailleurs nous vous conseillons de ne pas mettre vos œufs dans le même panier, votre banque pour le quotidien c’est bien, pour des placements sur mesure, qui plus est dédié à la retraite, mieux vaut avoir affaire à des spécialistes.

>>>Obtenir un devis sur le Plan Epargne Retraite de APICIL

– Je ne veux pas prendre de risque avec mon épargne…

o Et vous avez raison de penser cela si vous avez une aversion pour le risque et ne voulez pas perdre la moindre partie de l’épargne que vous avez durement économisé : notre solution dispose de nombreux supports sur lesquels investir votre argent pour votre retraite, certains de ces supports sont sans risque, comme le fonds en euros, ou le fond à horizon prudent. Ce dernier est un fonds géré par des professionnels qui vont prendre très peu de risque avec votre argent lorsque vous serez loin de la retraite, et plus du tout au fur et à mesure que vous allez vous rapprocher de votre fin de vie professionnelle : cela permet d’avoir une performance supérieure au fonds euros tout en respectant votre souhait de ne pas prendre de risque avec vos économies.

>>>Obtenir un devis sur le Plan Epargne Retraite de Swisslife en 5 min

– Je n’ai pas besoin de défiscaliser sur un Plan Epargne Retraite car je paie peu d’impôt…

o Je comprends, vous pourriez cependant, grâce à des versements bien ciblés sur un PER, ne plus en payer du tout, par ailleurs, la défiscalisation des versements n’est pas le seul attrait du PER : vous pouvez très bien alimenter un Plan Epargne Retraite et donc préparer votre future retraite, et choisir de ne pas défiscaliser vos versements : la fiscalité à la sortie n’en sera que plus douce.

>>>Calculer son économie d’impôt immédiatement

– Je ne veux pas de sortie en rente sur mon contrat retraite, c’est de l’arnaque…

o Je vous comprends même si la rente est parfois d’une belle utilité et peut être très rassurante…quoi qu’il en soit c’est toute la pertinence du PER, qui vous laisse le choix, au moment ou vous partez en retraite, de percevoir votre argent ; soit sous forme de rente, soit en capital, soit en mixant les deux solutions : l’important est d’avoir le choix et le Plan Epargne Retraite est un produit très souple puisque vous décidez le moment venu, la manière de percevoir vos économies.

>>>Pourquoi mettre en place un Plan Epargne Retraite (PER)

– Les frais sur un Plan Epargne Retraite (PER) sont trop élevés, je ne veux pas en payer…

o Le Plan Epargne Retraite (PER) est loin d’être le produit le plus chargé du marché, par ailleurs ce qui est gratuit n’est souvent pas de bonne qualité : le PER est un outil pertinent, qu’il faut faire connaître, expliquer et conseiller de manière précise, honnête et pertinente, tout cela a un coût, comme tout. Les frais sont de deux ordres, tout d’abord à l’entrée, sur chaque versements (le maximum observé sur le marché est de 4.75%°. Ensuite il y a des frais de gestion, qui s’élèvent à 1% par an sur l’encours de votre contrat, ce pourcentage est déduit de la performance de votre contrat par le gestionnaire.

>>> Accédez aux meilleurs Plan Epargne Retraite (PER)

– Ça ne rapporte pas assez votre produit retraite…

o Qu’est ce qui vous fait croire cela ? Le nombre et la diversité des supports d’investissement sur le PER sont très important et permettent de s’adapter aux besoins, envies et sensibilité de chaque individu : nous pouvons proposer des supports qui potentiellement rapporte beaucoup, mais pour lesquels il faut accepter un risque de perte en capital ponctuellement, d’autres sont très sécuritaire, donc sans risque de perte en capital, mais il est vrai qu’il rapporte moins. Souvent davantage cependant que le livret A ou les sicav monétaires. Il faut simplement connaitre l’horizon de placement, le goût ou l’aversion pour le risque de l’épargnant afin de lui trouver un support qui lui conviendra.

>>> Accédez aux meilleurs Plan Epargne Retraite (PER)

– Je préfère le livret A, cela me sécurise…

o Vous avez raison, le livret A est très sécurisant, cependant il ne vous protège même pas de l’inflation en ne vous rapportant que 0.50% par an, autant dire presque rien. Une partie de vos économies pourraient être investies à plus long terme sur des supports plus rémunérateurs, avec ou sans part de risque.

– J’aime bien boursicoter donc un PER ne m’intéresse pas…

o Super ! vous connaissez donc les mécanismes des marchés financiers ! il ne vous aura donc pas échappé que le PER, grâce à la diversité des supports proposés peut parfaitement convenir à un boursicoteur chevronné : vous pouvez choisir des supports d’investissements, les étudier, en changer quand bon vous semblent en effectuant les arbitrages qui vous paraissent pertinents : vous pouvez boursicoter comme sur un compte titres ou presque dans un cadre fiscal avantageux et préparer votre retraite de façon très active et dynamique si tel est votre souhait.

>>>Obtenir un devis sur le Plan Epargne Retraite de Swisslife en 5 min

– Je n’ai pas les moyens de mettre de l’argent de côté…

o En êtes-vous certain ? Si tel est vraiment le cas, je comprends et n’insisterai pas car cela n’aurait pas de sens et un PER ne vous serait donc pas utile, mais acceptez vous que nous creusions un peu la question en répondant à quelques questions ? Salaire/dépenses fixes/reste à vivre = point de situation sur la trésorerie de la personne.

>>> Accédez aux meilleurs Plan Epargne Retraite (PER)

– Tout cela est compliqué, j’ai peur de faire une bêtise…

o Tranquillisez-vous, nous ne sommes pas là pour vous faire faire une bêtise…Je peux revenir sur certains points qui vous paraissent flous et vous ré expliquer les avantages pour vous, de souscrire un PER, quels sont les points qui vous inquiètent ? Sur quoi aimeriez-vous revenir ? Je suis à votre disposition, maintenant ou ultérieurement pour vous renseigner, vous conseillez et levez toutes les zones de doutes quant à la pertinence qu’il y à souscrire un PER pour préparer votre retraite.

– Peut être aurai je une retraite suffisante : qui me dit que j’ai besoin de mettre des sous de côté ?

o Sincèrement je vous le souhaite de tout cœur, il est cependant important de s’en assurer, et effectivement, si tel est le cas, bravo, il sera inutile de souscrire un PER (en fait pas complètement car il vous permettrait des économies d’impôts donc c’est toujours intéressant) mais bon …

o Comment avez vous pallié la chute de vos revenus lorsque vous serez en retraite ?

  • Avez-vous bien tout mesuré, compté, évalué, si besoin nous pouvons vous aider à évaluer le montant de votre retraite

>>> Accédez aux meilleurs Plan Epargne Retraite (PER)

-Que se passe t-il en cas décès ?

Pour un PER assurance, les capitaux décès transmis aux bénéficiaires désignés sont exonérés du prélèvement prévu à l’article 990 I du CGI dans la limite d’un abattement de 152.500 euros par bénéficiaire (tous contrats d’assurance confondus, assurance vie comprise). Au-delà, la part revenant à chaque bénéficiaire est soumise à un prélèvement :

-Y’à t-il une incitation à transférer mon assurance vie vers le PER ?

La loi PACTE prévoit également une incitation pour les épargnants à transférer leur épargne de l’assurance vie vers l’épargne retraite : jusqu’au 1er janvier 2023, tout rachat d’un contrat d’assurance vie de plus de 8 ans fera l’objet d’un abattement fiscal doublé par rapport aux règles habituelles, si les sommes sont réinvesties dans un nouveau PER.

 – Le PER est-il un bon outil pour préparer sa retraite ?

Par essence, le PER est un outil prévu pour préparer sa retraite. Les sommes versées sont bloquées et disponibles à la retraite (capital et/ou rente). Il existe néanmoins plusieurs cas de figure permettant de débloquer le capital de façon anticipée. Tout d’abord, et cela concerne beaucoup de personnes, l’achat de la résidence principale est un cas permettant de débloquer le capital investi sur le PER. D’autres conditions permettent de débloquer le capital de façon anticipée, afin de faire face à certains aléas de la vie : fin de droit au chômage, invalidité, décès du conjoint, surendettement, ou cessation d’activité.

 – Quid des autres contrats retraites…

Fin de partie pour toutes ces enveloppes et cap sur un placement unique, le plan d’épargne retraite individuel (Perin). Son rôle est clair : vous permettre de constituer un capital retraite durant votre vie professionnelle. Et pour vous y inciter, toute épargne investie dans un Perin va permettre de réduire le montant de votre impôt sur le revenu. En théorie, chacun en convient assez rapidement, se préparer un complément de retraite personnel pour ses vieux jours est nécessaire tant l’avenir des régimes obligatoires est incertain. Mais faut-il s’y engager avec un Perin ? Et si oui, lequel choisir ? C’est à vous d’en décider, pas à votre conseiller financier. Pour se déterminer, nul autre choix que de se plonger dans les rouages du produit. Ce qui permettra d’évaluer ses atouts, ses écueils, mais aussi de le comparer à d’autres solutions financières, assurance vie en tête.

 – Je peux nommer librement mes bénéficiaires ?

Dans le cas d’un PER « Titres », les encours entrent dans la succession et reviennent à vos héritiers, qui ne peuvent alors percevoir que le capital. Dans le cas d’un PER « Assurance », vous avez la possibilité de nommer librement vos bénéficiaires. Les encours leur reviennent alors, et chacun peut choisir entre une sortie en rente ou en capital. Les sommes transmises sont imposées après un abattement qui dépend de votre âge au moment du décès.

 -Le PER dispose t-il d’une option de non déductibilité de mes versements ?

Le PERin dispose d’une option pour la non-déductibilité des versements, ce qui permet de bénéficier d’une fiscalité allégée à la sortie sur les sommes correspondantes.

>>> Accédez aux meilleurs Plan Epargne Retraite (PER)

 -Le gestionnaire a t-il une obligation de conseil ?

Le gestionnaire du plan d’épargne retraite est lié à un devoir de conseil auprès du titulaire du plan. Au vu de la situation de ce dernier, de ses connaissances et de son expérience en matière financière, de son horizon de placement de long terme, de son espérance de rendement et de ses besoins de préparation de sa retraite, il doit lui proposer un plan approprié et l’informer des caractéristiques de ce plan sur demande, une autre gestion : gestion libre (l’épargnant choisit ses supports) ou gestion pilotée ou sous mandat (confiée à un professionnel de la gestion d’actifs), comportant obligatoirement un fonds solidaire.

Est-ce qu’il existe une incitation fiscale ?

 La loi PACTE prévoit également une incitation pour les épargnants à transférer leur épargne de l’assurance vie vers l’épargne retraite : jusqu’au 1er janvier 2023, tout rachat d’un contrat d’assurance vie de plus de 8 ans fera l’objet d’un abattement fiscal doublé par rapport aux règles habituelles, si les sommes sont réinvesties dans un nouveau PER.

>>>Accédez aux multiples avantages fiscaux

-Le PER est né à quelle période ?

C’est le nouveau produit conçu pour compléter sa future pension : créé en octobre 2019, le plan d’épargne retraite (PER) va se substituer progressivement aux autres dispositifs existants, tels que le Perp, le Madelin ou le Perco, qui ne pourront plus être souscrits à partir d’octobre 2020. Avantages du PER : il est transférable d’un établissement à l’autre et autorise à terme – c’est-à-dire à la retraite – la sortie à 100% en capital, et pas seulement en rente. Plusieurs types de contrats cohabitent : à côté du PER individuel (appelé Perin ou Peri) ouvert à tous, et qui a vocation à remplacer les Perp, Madelin et Préfon, on trouve deux produits proposés par l’employeur, le PER entreprise (Pere), successeur du Perco, et le PER obligatoire (Pero), équivalent du contrat « article 83 » réservé à certaines catégories de salariés, souvent les cadres.

-Quel est le but du PER Entreprise ?

Le nouveau plan d’épargne retraite est l’une des principales mesures de la loi Pacte, dont le but général est de favoriser la croissance des entreprises.

Est-ce que tous les salariés peuvent souscrire un PER ?

Le PER d’entreprise collectif est un plan ouvert à tous les salariés d’une entreprise, sans obligation de souscription. Ce nouveau produit succède au Perco, qui ne pourra plus être mis en place à compter du 1er octobre 2020. Votre entreprise peut transformer le Perco en PER d’entreprise collectif. Le nouveau plan donne droit à des avantages fiscaux et vos droits sont transférables vers les autres PER. L’échéance du plan est l’âge de la retraite, mais avec des cas de déblocage anticipé

La création du PER vise à harmoniser les anciens dispositifs au sein d’un cadre commun, afin de favoriser le développement d’une épargne retraite par capitalisation en complément des régimes de retraite obligatoires par répartition. Il s’agit d’un produit d’épargne à caractère universel alors que jusqu’à présent, les différents produits s’adressaient à des publics spécifiques avec des règles particulières : Perp (plan d’épargne retraite populaire) pour les actifs imposables, loi Madelin pour les TNS et agriculteurs, article 83 pour les salariés, cadres supérieurs ou dirigeants, Perco (plan d’épargne pour la retraite collectif) pour les salariés des entreprises qui ont mis en place ce dispositif.

>>>Obtenir un RDV immédiatement

-Peut-on dire que le PER est un produit tunnel ?

Le PER in est un produit tunnel : l’argent est bloqué jusqu’à son départ en retraite (ou jusqu’à l’âge légal de son départ à la retraite, soit 62 ans). Il existe cependant six cas de déblocage possible avant l’heure : décès du conjoint (ou du pacsé), invalidité du souscripteur (ou des enfants, du conjoint ou du pacsé), surendettement, expiration des droits aux allocations chômage, liquidation judiciaire de son entreprise, achat de sa résidence principale (non autorisée toutefois pour le PER obligatoire). Pour chacun des cinq premiers cas de déblocage, hormis les prélèvements sociaux sur les gains réalisés, il n’y a pas d’impôts à payer. Il en va autrement pour les montants retirés pour acquérir son logement, qui sont taxés s’ils proviennent de versements volontaires.

-En cas de départ, un salarié pourra t-il transférer son PER ?

Un salarié quittant son entreprise pourra transférer les droits acquis sur son PER vers un autre plan, quelle que soit sa nature.

-Le PER existe depuis quand ?

Depuis le 1er octobre 2019 : Un dirigeant pourra proposer à ses salariés un plan d’épargne retraite plus avantageux ; leurs versements seront déductibles de l’assiette de leur impôt sur le revenu et leur épargne sera facilement transférable, soit vers un PER individuel, soit vers le PER d’une autre entreprise. Les versements de l’entreprise pourront bénéficier d’un forfait social réduit à 0% (participation, intéressement et abondements de l’entreprise) pour les entreprises de moins de 50 salariés.

À noter : les deux types de PER d’entreprise (collectif et à adhésion obligatoire) peuvent être regroupés en un seul et unique PER pour les entreprises disposant des deux enveloppes. On parle alors de PER collectif et obligatoire

>>>Obtenir un RDV immédiatement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *